Formation logiciel comptabilite
Accueil > écritures de clôture > Rapprochement bancaire > Inversion débit crédit par la banque

Inversion débit crédit par la banque

Sur un relevé bancaire, les sommes qui apparaissent au crédit correspondent à des encaissements, le versement de salaires par exemple.
A l’inverse, dans la comptabilité d’une entreprise, les encaissements sont enregistrés au débit du journal comptable. Comment expliquer cette inversion que l’on retrouve lors du rapprochement bancaire ?

Bilan d’une banque

Pour un établissement financier, le solde positif du compte de l’un de ses clients est une dette. En effet, si ce client le demande, la banque a l’obligation de lui verser immédiatement le solde de son compte.

En définitive, un particulier n’est pas le client d’une banque, mais son fournisseur. Il apporte à l’établissement financier des liquidités, comme un fournisseur fournit des marchandises ou services, et en contrepartie possède une créance sur cet établissement financier.

Ainsi, une banque comptabilise de le même sens une facture fournisseur qu’un dépôt d’argent par l’un de ses "clients".

Compte d’un client dans une banque

Considérons l’exemple du compte d’un client dans la comptabilité de sa banque. Ce particulier possédait 1.000 euros sur son compte bancaire au début du mois de janvier, il a encaissé un salaire de 2.000 euros le 4 du mois, puis a effectué un chèque de 150 euros le 5 de ce même mois.

Grand-livre au 5 janvier
Compte n°401000 FOURNISSEURS
date libellé de l’écriture débit crédit solde
1er janvier Solde initial 1.000,00 -1.000,00
4 janvier Virement salaire 2.000,00 - 3.000,00
5 janvier chèque n°1004542 150,00 - 2.850,00

Une entrée de trésorerie pour le client constitue donc pour la banque une augmentation de sa dette. A l’inverse, une dépense du client entraîne la baisse de son solde bancaire et donc une baisse de la dette de la banque envers lui. En effet, lorsque son client a rédigé un chèque, la banque a versé pour lui une somme d’argent au bénéficiaire de ce chèque et ainsi remboursé indirectement, par l’intermédiaire de ce tiers, une partie de sa dette envers son client.

Compte banque dans l’entreprise

L’utilisation du compte de banque 512 dans une entreprise a été vue lors de la présentation des écritures de trésorerie (règlements des fournisseurs et encaissements clients).

Pour rappel, le compte 512 est mouvementé :
- au débit pour indiquer une augmentation de l’actif de l’entreprise, un encaissement de trésorerie par conséquent,
- au crédit lors d’une sortie de trésorerie, ce crédit diminuant d’autant le solde du compte bancaire inscrit à l’actif du bilan.

En conclusion, l’inversion entre la comptabilité d’une entreprise et celle d’une banque n’est qu’apparente. En réalité :
- l’entreprise est un fournisseur de sa banque,
- le compte bancaire d’une entreprise est l’un de ses actifs figurant au bilan.

Simplement, une banque envoie chaque mois à ses clients un extrait de ses propres comptes, comme une entreprise enverrait à un fournisseur demandant une situation de son solde un extrait de son compte 401 Fournisseurs.


Autres articles sur ce thème



Ecart entre banque et relevé bancaire

Plan du site | Contact | annonce légale | expert-comptable | emprunt | Partenaires | Légal