Formation logiciel comptabilite

Définition Comptabilité générale

En présentant les différentes formes de comptabilités (générale, analytique, de gestion), on définit le lien entre suivi comptable des flux, autrement dit les écritures comptables, et management de l’entreprise.

La comptabilité dans l’antiquité

La comptabilité existe depuis que l’homme sait compter et qu’il réalise des opérations de commerce. La comptabilité permet en effet de noter les achats et ventes réalisés mais également les paiements encaissés. Or, depuis longtemps, les lettres de change existent, permettant de différer un paiement par rapport à une livraison. Comptabiliser les opérations réalisées, c’est permettre de mesurer l’activité d’une entreprise et de contrôler sa trésorerie.

La comptabilité générale

Une entreprise a l’obligation de rendre compte de son activité à tous les tiers avec qui cette entreprise est en relation :
- ses fournisseurs et clients : la circularisation des fournisseurs et clients permet notamment de comparer les soldes comptables chez un fournisseur et son client. Il faut également souligner que fournisseurs et clients appartiennent de plus en plus souvent à un même groupe et que les échanges entre filiales sont vérifiées au jour le jour.
- le personnel : informé de la santé de l’entreprise par le CE.
- les banques : les comptes d’une entreprise sont le supports indispensable à toute demande de prêt ou d’autorisation de découvert.
- les caisses de cotisations sociales : la paie des salariés permet le calcul des cotisations dues par l’entreprise aux différentes caisses de cotisations et ces caisses de cotisations sont donc habilitées à vérifier l’exactitude de la comptabilité de l’entreprise.
- l’Etat : de la même façon, l’entreprise doit s’acquitter d’impôts et de taxes qui sont directement liés à ses données comptables : la TVA, taxe sur la formation, la CET (ancienne taxe professionnelle), l’impôt sur les sociétés... Le fisc a donc intérêt également à contrôler la régularité de la comptabilité des entreprises.
- les actionnaires de l’entreprise, partenaires...

La comptabilité générale obéit à des règles comptables qui permettent que toute comptabilité puisse être lue et contrôlée de la même manière par ses tiers.

La comptabilité analytique

La comptabilité analytique est suivie par le service "contrôle de gestion" mais découle de la comptabilité générale. En conséquence, les logiciels comptables permettent aujourd’hui, en même temps que la saisie des informations nécessaires à la comptabilité générale, de saisir des informations complémentaires qui seront utilisées par le contrôle de gestion.

La comptabilité analytique est la décomposition ou le regroupement des flux constatés par la comptabilité générale pour étudier les coûts d’une entreprise. Apparue dans les années 1960 au sein des grands groupes américains, la comptabilité analytique avait pour but de contrôler la cohérence des comptes et de mettre en évidence les fraudes ou le manque de performance.

Aujourd’hui, la comptabilité analytique permet une étude transversale des charges de l’entreprise. Plutôt que de classer les charges par fournisseurs, les ventes par clients... la comptabilité analytique réparti tous les coûts de l’entreprise par produit, par centre de profit... critères définis par la direction. La comptabilité analytique permet donc d’analyser les sources de profits et de pertes dans l’entreprise et d’aider ainsi à la gestion de l’entreprise.

De plus, la connaissance des coûts au sein d’une entreprise permet d’anticiper l’évolution de ces coûts et d’anticiper les résultats futurs : le contrôle de gestion a donc également la lourde tache d’anticiper, en fonction de scénarios d’activité, le détail des comptes de l’exercice en cours et, au fur et à mesure de l’écoulement de cet exercice, de comparer les coûts réels constatés par la comptabilité générale aux coûts prévisionnels pour expliquer les écarts et permettre là encore d’aider à la prise de décision.

La comptabilité de gestion

Plus récente que la comptabilité analytique et plus développée encore que celle-ci, la comptabilité de gestion s’appuie sur la comptabilité générale, source d’information basée sur le passé, pour anticiper les coûts, les profits à attendre, les conséquences financières... de décisions de gestion : abandon d’une activité, lancement d’un nouveau produit, déménagement de l’entreprise, délocalisation...



Plan du site | Contact | annonce légale | expert-comptable | emprunt | Partenaires | Légal