Formation logiciel comptabilite

Définition bilan comptable

Le bilan indique le patrimoine d’une entreprise. Il est indispensable :
- aux créanciers de l’entreprise pour évaluer sa capacité financière à honorer ses dettes,
- au créateur d’entreprise ou chef d’entreprise pour analyser (voir analyse du bilan) et anticiper (établir des bilans prévisionnels) les ressources financières nécessaires à son activité.

Notion de patrimoine

Pour illustrer rapidement la notion de patrimoine, il est intéressant de calculer celui d’un particulier. En effet, toute personne possède un patrimoine qui comprend des éléments positifs et négatifs et dont le solde indiquera sa « richesse" (exercice auxquels se prêtent chaque année les journaux pour découvrir l’Homme le plus riche du Monde !).

+/- Libellé Valeur au 31/12/14
éléments positifs Résidence principale (valeur de marché) 230.000€
Portefeuille boursier (cotation SICAV au 31/12) 22.000€
Livret A 15.000€
Mobilier, Hifi (valeur de revente) 1.800€
Automobile (argus) 8.200€
Solde compte courant 1.000€
TOTAL éléments positifs 278.000€
éléments négatifs align="center" Capital restant dû/emprunt immobilier 130.000€
Capital restant dû/emprunt voiture 3.000€
Découvert bancaire 0€
TOTAL éléments négatifs 133.000€
TOTAL PATRIMOINE 31/12 145.000€

Un patrimoine à une date donnée est donc constitué :

  • d’éléments positifs de patrimoine évalués à cette même date :
    • des immobilisations (biens qui ont une durée de vie supérieure à 1 an) : résidence, mobilier, voiture
    • de la trésorerie : compte bancaire, livret, actions en bourse
  • d’éléments négatifs de patrimoine dont la valeur est également déterminée à la date d’évaluation du patrimoine :
    • des dettes : emprunts
    • de la trésorerie négative : découvert bancaire

La richesse d’un particulier est la différence entre ces éléments positifs et négatifs de patrimoine. On peut donc évidemment obtenir un patrimoine négatif (résultat d’un surendettement).

Bilan d’une entreprise

Le bilan suivant est présenté à titre d’exemple, et nous présentons sur ce site un autre exemple de bilan obtenu à partir des écritures d’une société dont la comptabilité annuelle est suivie en même temps qu’est présentée l’organisation comptable.

BILAN AU 31/12/14
ACTIF PASSIF
Immobilisations Capitaux propres
Frais de constitution 1.000€ Capital 10.000€
Fonds de commerce 25.000€ Réserves 2.000€
Logiciel 2.000€ Résultat 5.000€
Aménagements 7.000€
Mobilier et informatique 10.000€
Total Immobilisations 45.000€ Total capitaux propres 17.000€
Créances et disponibilités Dettes
Stocks 13.000€ Emprunt bancaire 27.000€
Créances clients 0€ Emprunt OSEO 4.000€
Banque 1.700€ Emprunt M. X 6.000€
Caisse 300€ Dettes fournisseurs 4.000€
Dettes fiscales et sociales 2.000€
Total actif circulant 15.000€ Total dettes 43.000€
TOTAL ACTIF 60.000€ TOTAL PASSIF 60.000€

Le patrimoine d’une entreprise à une date de clôture donnée (le plus souvent le 31 décembre) se compose donc :

  • d’éléments d’actif :
    • actif immobilisé (d’une durée de vie supérieure à 1 an) qui se décompose en :
      • immobilisations incorporelles, qui n’ont pas d’existence physique (un logiciel informatique par exemple, un fonds de commerce, une licence ou brevet...),
      • immobilisations corporelles (aménagements d’un local, mobilier de bureau, matériel informatique...),
      • immobilisations financières (des participations dans d’autres sociétés notamment).
    • actif circulant (d’une durée de vie inférieure à 1 an) :
      • les stocks, pour les entreprises d’achat vente, valorisés à la date de clôture après inventaire,
      • les créances clients (ce que les clients doivent à l’entreprise à la date de clôture) et les autres créances (les avances et acomptes versés...)
      • la trésorerie de l’entreprise disponible en banque ou en espèces (petite caisse).
  • d’éléments de passif :
    • les capitaux propres, qui regroupent les dettes de l’entreprise envers ses associés ou actionnaires :
      • le capital, qui correspond à l’apport initial du ou des créateur(s) de l’entreprise. Certes, cet apport est un élément positif que l’on aurait donc tendance à classer à l’actif du bilan. Mais attention, c’est la trésorerie apportée qui a figuré à l’actif de l’entreprise au jour de cet apport (à la ligne : banque). En revanche, l’entreprise a constaté lors de l’apport et continue de présenter une dette envers le ou les apporteur(s) de capitaux. En cas de liquidation de la société, celle-ci devra rendre à cet ou ces apporteur(s) leur apport initial : le capital constitue donc bien, pour l’entreprise, une dette.
      • les réserves, ce sont les résultats des années antérieures que le ou les propriétaire(s) de l’entreprise a ou ont décidé de mettre de côté. Comme le capital, les réserves sont donc dues au(x) propriétaire(s) de l’entreprise.
      • le résultat de l’année figure au bilan puisqu’il est une dette de l’entreprise envers son ou ses propriétaire(s). En effet, ce résultat sera soit distribué, soit mis en réserve. Dans tous les cas, ce résultat est la propriété du ou des associé(s) ou actionnaires, et figure dans les dettes de l’entreprise à la date de clôture.
    • les dettes composées :
      • des emprunts : c’est le capital restant dû à la date de clôture qui figure au bilan,
      • des dettes fournisseurs : l’ensemble des factures fournisseurs antérieures à la date de clôture (au 31 décembre par exemple) mais non encore réglées à cette date,
      • des dettes fiscales et sociales : dettes envers l’Etat (impôt à payer, TVA à reverser...) et dettes sociales (cotisations sociales à verser),
      • des autres dettes.

Ainsi, on comprend que l’analyse du bilan est à la base de l’étude de la santé financière d’une entreprise et de sa valorisation.


Autres articles sur ce thème



Analyse bilan comptable

Plan du site | Contact | annonce légale | expert-comptable | emprunt | Partenaires | Légal