Formation logiciel comptabilite

Comptabilité de trésorerie

La comptabilité de trésorerie est une comptabilité simplifiée qui permet de saisir ses écritures comptables à partir des relevés de compte, avant de passer des écritures de régularisation annuelles.

Entreprises concernées par la comptabilité de trésorerie

Tenir une comptabilité de trésorerie est autorisé pour les entreprises relevant des BIC et qui remplissent les deux conditions suivantes :
- entreprises qui relèvent de droit ou sur option du régime fiscal réel simplifié,
- entreprises qui exercent l’option (sur leur déclaration fiscale annuelle) pour une comptabilité super-simplifiée.

En ce qui concerne les entreprises relevant des BNC, nous rappelons qu’elles tiennent de droit une comptabilité sur les encaissements (plus simple encore que la comptabilité de trésorerie).

Principe d’une comptabilité de trésorerie

Suivre sa trésorerie en comptabilité

La comptabilité de trésorerie consiste :
- à tenir une comptabilité sur les encaissements au jour le jour,
- à régulariser les créances et dettes en fin d’exercice afin d’obtenir les états financiers (bilan, compte de résultat et annexes) qui auraient été obtenus grâce à une comptabilité sur les débits.

La tenue d’une comptabilité de trésorerie est donc identique à celle d’une comptabilité sur les encaissements, par la comptabilisation des flux de trésorerie :
- les factures émises sont comptabilisées lorsqu’elles sont réglées,
- les factures reçues lorsqu’elles sont payées.

Comptabilité de trésorerie et régime TVA

De ce fait, il est préférable pour les entreprises qui tiennent une comptabilité super-simplifiée (comptabilité de trésorerie) de ne pas opter pour un régime d’imposition à la TVA autre que le régime simplifié qui permet d’acquitter sa TVA sous forme d’acomptes trimestriels avant une régularisation qui n’intervient que lorsque la comptabilité annuelle définitive est établie.

En revanche, la régularisation d’une comptabilité de trésorerie en fin d’exercice permettra d’obtenir le même résultat qu’une comptabilité sur les débits.

Simplicité de cette comptabilité sur les flux financiers

D’un point de vue comptable, une comptabilité de trésorerie est donc beaucoup plus simple au jour le jour. On retrouve les avantages d’une comptabilité sur les encaissements : saisie à partir des relevés de compte, classement des pièces suivant leur ordre d’apparition sur ces relevés, aucun rapprochement bancaire nécessaire.

En revanche, en fin d’exercice, les ajustements nécessaires demanderont du temps et de l’organisation.

Clôture d’une comptabilité de trésorerie

Ajustements propres à une comptabilité de trésorerie

En fin d’année, il faudra intégrer à votre comptabilité de trésorerie :

  • Les factures émises durant l’exercice mais non encore réglées à la date de clôture. Celles-ci ne figurant pas sur vos relevés de compte, elles n’auront pas été saisies durant l’exercice. Il sera donc nécessaire :
    • de les ajouter dans vos produits de l’exercice pour leur montant HT
    • d’ajouter la TVA correspondantes à votre TVA collectée
    • de constater une créance sur vos clients pour le total TTC des factures concernées
  • Les factures d’achat reçues durant l’exercice mais non payées durant l’exercice. Ne figurant pas sur vos relevés de compte, elles n’auront pas été saisies durant l’exercice. Il sera donc nécessaire :
    • de les ajouter dans vos charges de l’exercice pour leur montant HT
    • d’ajouter la TVA correspondantes à votre TVA déductible
    • de constater une dette envers vos fournisseurs pour le total TTC des factures concernées

Ajustements communs à tous les BIC

Afin d’établir des états financiers respectant les normes comptables, les écritures d’inventaire communes à toutes les entreprises relevant des BIC sont à comptabiliser.

Inconvénients d’une comptabilité sur les encaissements

On retrouve les éléments déjà cités dans les inconvénients de la tenue d’une comptabilité sur les encaissements.

Double suivi des factures

Tout d’abord, une comptabilité qui se limite à enregistrer les flux financiers ne peut pas être utilisée pour la gestion des fournisseurs et des clients. Ainsi, étant donné que seuls les opérations financières sont prises en compte, on ne peut pas obtenir à partir de la comptabilité :
- la liste des factures fournisseurs en attente de paiement,
- les factures clients non réglées.

A côté des factures à saisir en comptabilité, il faut donc établir un suivi des factures en attente de paiement. C’est un travail de gestion supplémentaire, mais, il faut le reconnaître, relativement limité dans une petite entreprise.

Ecritures de clôture

Contrairement à une comptabilité sur les encaissements, une comptabilité de trésorerie impose de passer des écritures de régularisation en fin d’exercice.

Ainsi, le résultat fiscal annuel inclus au final toutes les opérations qui ne sont pas dénouées financièrement, notamment les factures fournisseurs non encore réglées. Ces ajustements évitent donc une imposition très variable suivant les paiements reçus et effectués (et souvent des variations importantes du résultat d’une année sur l’autre).

Mais ces écritures de clôture alourdissent considérablement le travail comptable, et présentent des difficultés comptables non négligeables. Aussi, tenir seul sa comptabilité demande alors quelques connaissances comptables, au moins de passer un peu de temps supplémentaire sur ce site...



Forum pour vos questions et remarques
  • 30 juin 2010, par elise

    bonjour,
    je suis actuellement stagiaire dans un cabinet d’experts comptables, et j’ai eu l’occasion de tenir une comptabilité de trésorerie.
    je l’ai fait pour une SARL d’architectes, soumise à l’IS. est-ce légal ?
    merci

Plan du site | Contact | annonce légale | expert-comptable | emprunt | Partenaires | Légal