Formation logiciel comptabilite
Accueil > Cours écritures comptables > Ecritures charge et produit sans TVA > Ecritures comptables autres produits

Ecritures comptables autres produits

Les comptes de produits sont classés en sous-familles de comptes de produits, en particulier :
- les comptes 70 sont utilisés pour toutes les ventes de marchandises, de services...
- les comptes 76 servent à comptabiliser les produits financiers,
- les comptes 77 regroupent les comptes de produits exceptionnels.

Écriture comptable vente services

Plutôt que des marchandises, les entreprises de services vendent des services. La comptabilisation des factures émises par une société de services suit le même principe que la comptabilisation des écritures de vente de marchandises : la constatation d’une vente au compte de résultat contre l’enregistrement d’une créance sur son client à l’actif du bilan.

Prenons pour exemple une facture émise pour facturer la vente de matériel informatique pour 300€ d’une part et des prestations d’installation de matériel informatique pour 90€ d’autre part (sans TVA).

Journal Numéro pièce Date pièce Numéro compte Libellé du compte Libellé de l’écriture Débit Crédit
VENTES 1215 28/12/2015 707000 Vente de marchandises F2015/12/07 intal PX2 Mme REY 300,00
VENTES 1215 28/12/2015 706000 Prestations de services F2015/12/07 intal PX2 Mme REY 90,00
VENTES 1215 28/12/2015 411000 Clients F2015/12/07 intal PX2 Mme REY 390,00

Report écriture achat dans états financiers

Bilan comptable

Report de la créance client constatée par l’écriture comptable précédente dans le bilan comptable de l’entreprise (voir : écritures comptables au bilan).

BILAN AU 31/12/15
ACTIF PASSIF
n° compte libellé compte montant n° compte libellé compte montant
411000 Clients 390 120000 Résultat* + 390
TOTAL ACTIF 390 TOTAL PASSIF 390

*Le résultat de l’entreprise figure toujours au passif de l’entreprise, dans les capitaux propres (dettes de l’entreprise envers ses associés), indépendamment de son montant (positif ou négatif) qui doit permettre d’équilibrer l’actif et le passif du bilan de l’entreprise. Un résultat positif est donc un bénéfice (plus de créances que de dettes), un résultat négatif est une perte (plus de dettes au passif que de créances à l’actif).

Compte de résultat

Report des comptes de produits mouvementés par l’écriture de vente précédente dans la colonne "produits" du compte de résultat de l’entreprise (voir : écritures comptables compte de résultat).

COMPTE RESULTAT AU 31/12/15
CHARGES PRODUITS
n° compte libellé compte montant n° compte libellé compte montant
706000 Prestations de services 90
707000 Vente de marchandises 300
TOTAL CHARGES 0 TOTAL PRODUITS 390
Résultat (bénéfice) 390* Résultat (perte) 0
TOTAL 390 TOTAL 390


*Le résultat comptable de la société s’inscrit ou bien sous les charges ou bien sous les produits. Il permet d’équilibrer le total des deux colonnes. Ici par exemple, avant l’inscription du résultat, le total des produits est supérieur au total des charges. Par conséquent, on indique le résultat sous les charges, et il s’agit d’un bénéfice comptable.

Écriture comptable facturation client frais de port

Une entreprise a engagé des frais de port pour livrer des marchandises et facture ces frais de port à son client. Ces frais de port ont préalablement été comptabilisés en achat dans les comptes de l’entreprise (voir comptabilisation charge externe). Aussi, cette facturation des frais de port au client ne permettra que de compenser cette charge qui figure déjà dans le compte de résultat de l’entreprise.

Par exemple, une société a sous-traité le transport de marchandises pour 20 euros. Ces frais de port s’ajoutent au total de la facture de vente de marchandises correspondante, marchandises dont le prix est de 200 euros (sans TVA).

Journal Numéro pièce Date pièce Numéro compte Libellé du compte Libellé de l’écriture Débit Crédit
VENTES 1216 28/12/2015 707000 Vente de marchandises F2012/12/08 GLX50 M. Colin 200,00
VENTES 1216 28/12/2015 708500 Frais de port facturés F2012/12/08 GLX50 M. Colin 20,00
VENTES 1216 28/12/2015 411000 Clients F2012/12/08 GLX50 M. Colin 220,00

Report écriture achat dans états financiers

Bilan comptable

En plus de reporter la créance client constatée par l’écriture comptable précédente dans le bilan comptable de l’entreprise, on va ajouter à ce bilan la dette de 20 euros constatée lors de l’enregistrement de la facture du transporteur.

BILAN AU 31/12/15
ACTIF PASSIF
n° compte libellé compte montant n° compte libellé compte montant
120000 Résultat* + 200
411000 Clients 220 401000 Fournisseur 20
TOTAL ACTIF 220 TOTAL PASSIF 220

* Le bénéfice de 200 obtenu par différence correspond, sur cette opération, à la différence entre la créance client de 220 et la dette fournisseur de 200.

Compte de résultat

En plus de reporter l’écriture précédente dans le compte de résultat de l’entreprise, on inscrira dans ce compte de résultat la charge de frais de port comptabilisée lors de l’enregistrement dans le journal d’achats de la facture correspondante (voir : écriture charges externes).

COMPTE RESULTAT AU 31/12/15
CHARGES PRODUITS
n° compte libellé compte montant n° compte libellé compte montant
624100 Transport sur achats 20 707000 Vente de marchandises 200
708500 Frais de port facturés 20
TOTAL CHARGES 20 TOTAL PRODUITS 220
Résultat (bénéfice) 200* Résultat (perte) 0
TOTAL 220 TOTAL 220

* Le résultat de 200, obtenu par différence entre le total des produits et le total des charges, correspond à la vente de marchandises, la refacturation des frais de port étant compensés par la charge de transport.

Écriture comptable produits financiers

Une entreprise possède un compte bancaire rémunéré et comptabilise le total des intérêts perçus durant l’exercice pour un montant de 122,35 euros (pas de TVA sur les produits financiers encaissés).

2012

Journal Numéro pièce Date pièce Numéro compte Libellé du compte Libellé de l’écriture Débit Crédit
BANQUE 1217 31/12/2015 768000 Autres produits financiers intérêts 2015 compte rémunéré 122,35
BANQUE 1217 31/12/2015 512000 Banque intérêts 2015 compte rémunéré 122,35

Le journal de banque (et non un journal de vente pour constater ce produit sans constater son encaissement distinct) a été utilisé car il n’existe pas de facturation de ces intérêts versés directement par la banque sur le compte de l’entreprise.


Autres articles sur ce thème

Ecriture comptable vente marchandises


Plan du site | Contact | annonce légale | expert-comptable | emprunt | Partenaires | Légal