Formation logiciel comptabilite

Calcul de l’amortissement

L’amortissement linéaire d’une immobilisation est le mode de calcul des amortissements le plus simple d’une part, et peut toujours être utilisé d’un point de vue fiscal.

Amortissement linéaire d’une immobilisation

L’amortissement linéaire considère que l’usure annuelle d’une immobilisation et la perte de valeur qui en résulte est régulière durant toute la durée de vie.

Ainsi, une immobilisation acquise 500 euros (comme dans notre exemple d’achat d’une immobilisation) et amortie sur 5 ans selon le mode linéaire se dépréciera comptablement de 100 euros par an durant chacune de ses 5 années d’utilisation.

Calcul de l’amortissement dans un tableau d’amortissement

Le calcul de l’amortissement d’une immobilisation est présenté dans le tableau d’amortissement qui doit être établi pour chaque immobilisation présente dans l’entreprise.

Reprenons l’exemple de cet ordinateur acheté 500 euros au 1er janvier 2015. Le calcul de son amortissement annuel permet de faire ressortir, à chaque date de clôture :
- la charge annuelle correspondante (la perte de valeur annuelle, la dotation),
- la valeur nette comptable (VNC) de l’immobilisation.

Année Valeur brute Amortissements Valeur nette
comptable
Dotations Cumul Amort.
2015 500,00 100,00 100,00 400,00
2016 500,00 100,00 200,00 300,00
2017 500,00 100,00 300,00 200,00
2018 500,00 100,00 400,00 100,00
2019 500,00 100,00 500,00 0,00

L’intérêt de ce tableau d’amortissement est très limité pour le calcul des dotations annuelles aux amortissements car cet exemple est particulièrement simple.

En revanche, l’obligation d’établir ce tableau d’amortissement est justifié dans la mesure où il permet, à une date de clôture, de vérifier :
- la valeur de cette immobilisation qui apparaît dans le bilan comptable de l’entreprise,
- la dotation aux amortissements qui constitue une charge reportée dans le compte de résultat.

Au final, si l’entreprise ne suit pas son plan d’amortissement, les écritures qui en découlent ont un impact direct sur le montant de son résultat annuel (et donc de l’impôt à payer). En conséquence, le tableau d’amortissement devient l’un des outils de contrôle d’une comptabilité.

Tableau d’amortissement avec prorata

Lors de l’achat d’une immobilisation en cours d’année, la dotation de la première année doit être calculée en tenant compte du nombre de jours d’utilisation de ce bien entre sa date d’acquisition et la date de clôture.

Ce prorata du nombre de jours d’utilisation est calculé en jours. On peut parfaitement légalement considérer qu’une année est composée de 12 mois de 30 jours et compte au total de 360 jours. Mais étant donné qu’un tableur (excel par exemple) est capable de calculer la différence en jours entre deux dates, autant calculer ce prorata en tenant compte du nombre réel de jours qui séparent la date d’achat de celle de la clôture.

Dans notre exemple de l’achat d’un ordinateur pour 500 euros, si la facture correspondante (et l’installation) date du 16 mars 2015, le nombre de jours d’utilisation en 2015 est de :
Nombre jours = du 16 mars au 31 mars + avril + mai + juin + juillet + août + septembre + octobre + novembre + décembre
Nombre jours = 16 +30 + 31 + 30 + 31 + 31 + 30 + 31 + 30 + 31
Nombre jours = 291 jours

Le prorata correspondant s’élève à :
prorata = 291 jours / 365 jours
prorata = 79,73%

La première année d’utilisation, la perte de valeur de cette immobilisation ne correspondra à 79,73% de la dotation d’une année pleine, soit :
Dotation 2013 = (valeur acquisition / durée de vie) x (291 / 365)
Dotation 2013 = (500,00 euros / 5) x (291 / 365)
Dotation 2013 = 73,73 euros

Année Valeur brute Amortissements Valeur nette
comptable
Dotations Cumul Amort.
2015 500,00 79,73 79,73 420,27
2016 500,00 100,00 179,73 320,27
2017 500,00 100,00 279,73 220,27
2018 500,00 100,00 379,73 120,27
2019 500,00 100,00 479,73 20,27
2020 500,00 20,27 500,00 0,00

Étant donné qu’en 2015 l’immobilisation n’a pas été utilisée durant une année complète, des jours d’utilisation restent disponibles en 2020.

Ce nombre de jours court du 1er jour de l’exercice jusqu’au 15 mars 2020,
soit janvier + février + 15 jours en mars
soit 31 + 28 + 15 = 74 jours

Il faut s’assurer que :
- la durée totale d’utilisation est bien de cinq années au total,
- et donc que le prorata de la première année + prorata de la dernière année = 1 année pleine.

Dans notre exemple :
2013 = 291 jours
2018 = 74 jours
Total = 365 jours.

On vérifie le calcul de la dotation de 2020 :
dotation 2020 = (valeur acquisition / durée de vie) x (prorata 2018)
Dotation 2020 = (500,00 euros / 5) x (74 / 365)
Dotation 2020 = 20,27 euros.

Dans tous les cas, il est impératif que la dotation de la dernière année d’utilisation permette d’obtenir une valeur nette comptable égale à 0,00 exactement.



Plan du site | Contact | annonce légale | expert-comptable | emprunt | Partenaires | Légal