Formation logiciel comptabilite

écritures de clôture

Les écritures de clôture correspondent aux enregistrements comptables qui n’ont pas pour but de constater des flux, physiques ou financiers, mais d’ajuster les postes du bilan à la clôture pour que les actifs et passifs déclarés correspondent à la réalité.

Par exemple, les amortissements des immobilisations ne sont pas des flux mais la constatation comptable de leur dépréciation (qui n’entraîne ni mouvement physique, si mouvement financier).

De la même façon, déprécier certains actifs (une créance client par exemple) pour tenir compte de sa valeur réelle amoindrie (suite à un litige, une procédure de redressement...) n’entraîne aucun flux.

Ces écritures de clôture, en opposition aux écritures courantes, ne sont pas comptabilisées au fur et à mesure de l’exercice mais au dernier jour de celui-ci pour donner une image aussi exacte que possible du patrimoine de l’entreprise à cette date.

LIENS COMMERCIAUX

ARTICLES DU DOSSIER
  • Rapprochement bancaire
    • Inversion débit crédit par la banque

      Comment expliquer l’inversion entre débit et crédit en ce qui concerne la banque ? En effet, une somme apparaissant au crédit sur un relevé bancaire est enregistrée au débit en comptabilité. Et à l’inverse, un produit, comptabilisée au crédit dans le journal comptable de l’entreprise, apparaît au débit sur le relevé de banque.

    • Ecart entre banque et relevé bancaire

      Comprendre pourquoi il peut exister un écart entre un solde comptable et un solde bancaire à une même date est essentiel pour préparer le rapprochement bancaire et aborder notre cours sur ce contrôle indispensable. Par des exemples, nous justifions l’écart normal entre la comptabilité et le relevé bancaire.

    • Etablir un rapprochement bancaire

      Cours de comptabilité sur le rapprochement bancaire, pour expliquer comment pointer les comptes de banque et la méthodologie pour rapprocher le solde comptable de la banque du solde financier affiché sur le relevé bancaire.

  • Comptabiliser les DAP sur immobilisations
    • Inventaire des immobilisations

      L’inventaire des immobilisations est la liste des actifs immobilisés d’une entreprise et correspond au patrimoine d’affectation d’une entreprise individuelle à responsabilité limitée.

    • Définition des DAP

      Les DAP sont les dotations aux amortissements et provisions, c’est à dire l’amortissement annuel des immobilisations.

    • Exemple de calcul de DAP et enregistrement

      Mode de calcul des amortissements et présentation du tableau d’amortissement d’une immobilisation.

  • Ecritures de stock
    • Variation des stocks de marchandises

      Écriture de variation des stocks de marchandises et explication de l’incidence de cette écriture sur les comptes annuels.

    • Ecriture provision sur stocks

      Comment comptabiliser une provision sur stocks et conséquence de l’écriture de provision sur les comptes de l’exercice et les années ultérieures.

    • Stocks de produits

      Après les stocks de marchandises, écriture des stocks de produits finis.

  • Provisions et clients douteux
    • Provision sur client

      Dans notre cours suivant de comptabilité, on étudie l’écriture à passer au journal lorsqu’une facture client demeure impayée. Ici, il s’agit d’anticiper comptablement cet impayé, et de comptabiliser le risque de ne pas être payé. C’est donc une écriture de provision, et comme toute provision, celle passée sur des clients doit être ajustée d’une année sur l’autre.

    • Comptabiliser les impayés

      Une facture client a été établie, mais suite à un litige, une liquidation... le client ne la paie pas. Comment comptabiliser cet impayé ? Et comment récupérer la TVA déclarée comme collectée lors de l’émission de la facture ? Quelle différences entre une écriture d’impayé et un avoir ?

    • Conditions provisionner une créance

      Si un client ne paie pas sa facture, à partir de quel moment est-il possible de la provisionner ?

  • Régularisation charges produits
    • Factures à régulariser cut-off

      La définition du cut-off est liée à celle de clôture comptable. A une date donnée, à minuit, il faut présenter des comptes annuels. Aussi, comment tenir compte des opérations d’achat et de vente qui se déroulent au moment de cette clôture ?

    • Produits constatés d’avance

      Les factures clients qui ont été émises juste avant une clôture comptable sont susceptibles de constituer des produits constatés d’avance. Aussi, il faut s’assurer que seules des prestations réalisées durant l’exercice ont été facturées. En effet, pour gonfler son chiffre d’affaires artificiellement, il serait trop simple de facturer le 31 décembre des prestations qui ne constituent à cette date que des commandes.

    • Charges constatées d’avance

      Les charges constatées d’avance sont relativement fréquentes, notamment les factures d’abonnement à des services génèrent souvent des CCA dans les comptes d’une entreprise. En effet, toute facture qui a été comptabilisée sur un exercice alors qu’elle concerne l’exercice suivant doit être déplacée sur l’exercice suivant. Pour cela, une écriture de charge constatée d’avance est à comptabiliser au journal. Pour tout comprendre de cet ajustement, consulter notre cours.

    • Factures non parvenues

      Comment procéder lorsque, à la date de clôture, un fournisseur ne nous a toujours pas envoyé sa facture ? Faut-il pour autant ne pas déduire la charge correspondante ? Notre cours sur l’enregistrement comptable des factures non parvenues permet de répondre à ces questions, mais aussi de traiter le problème de la TVA à régulariser sur ces écritures de clôture, et également d’intégrer l’impact fiscal de ces écritures d’ajustement sur les deux exercices concernés.

    • Factures à établir

      Cours de comptabilité sur les factures à établir. La définition des FAE passe par la recherche de l’utilité de cette écriture comptable d’ajustement des comptes annuels. A la clôture en effet, ce serait trop simple s’il suffisait de ne pas facturer un client pour pouvoir ainsi diminuer son chiffre d’affaires et son résultat fiscal. Aussi, les factures clients qui auraient dû être émises sont à réintégrer dans les comptes.

    • Charges à payer

      Les charges à payer fonctionnent exactement comme les factures non parvenues, la différence entre ces deux écritures de clôture étant que les factures non parvenues correspondent à des achats auprès des fournisseurs quand les charges à payer permettent de comptabiliser des salaires dus, des charges sociales, des charges fiscales...

    • Produits à recevoir

      Les produits à recevoir sont aussi connus sont le nom de facture à établir, et pourtant si ces deux écritures sont construites sur le même modèle elles ne concernent pas les mêmes catégories de créanciers.

  • Provisions sur VMP
    • Ecriture provision sur titre VMP

      A la clôture de chaque exercice, si une entreprise a acquis des titres de placement, c’est à dire des actions mais aussi, et c’est plus courant, des obligations, toute perte potentielle doit entraîner la comptabilisation d’une provision sur titre. C’est cette écriture de clôture qui est détaillée dans cet article.

  • Correction erreurs comptables
    • Ecriture à l’envers

      Le sens des écritures comptables est traité dans nos cours de comptabilité pour SCI, il s’agit ici malgré tout de corriger une écriture comptable qui a été passée à l’envers.

    • Ecart de centimes

      Les écarts de centimes parfois constatés dans un compte de bilan à la clôture en raison d’une erreur ou d’arrondis sont à solder pour permettre une meilleure lisibilité du bilan. Les comptes de contrepartie à utiliser sont les comptes 658 et 758 dédiés à cet usage.

    • Erreur numéro de compte

      Si l’on constate une erreur de numéro de compte, une écriture est à comptabiliser pour annuler le compte utilisé et mouvementer le compter qui aurait dû l’être dès l’écriture comptable initiale.

    • Erreur année antérieure

      Une écriture comptable est erroné, mais dans la comptabilité d’une année dont les comptes ont déjà été approuvés en assemblée générale. Comment corriger alors cette erreur ?

    • Ecritures avantages en nature

      Pour un dirigeant, un avantage en nature n’est pas réellement un avantage financier, car si le bien est détenu par la société, ce dirigeant va payer des cotisations et de l’impôt sur son utilisation privée du bien en question (voiture, matériel informatique, logement...).

  • Bénéfices et pertes
    • Calcul de l’IS

      Calculer son impôt sur les sociétés.

    • Comptabilisation des acomptes d’IS

      Présentation du mode d’enregistrement d’un acompte d’IS.

    • Comptabilisation de l’IS

      Ecritures pour comptabiliser l’impôt sur les sociétés à payer sur un bénéfice, après imputation des pertes antérieures.

    • Carry-back

      Le report en arrière des déficits permet à une entreprise d’obtenir un remboursement de l’IS payé l’année précédente lorsqu’elle constate une perte comptable qui va venir s’imputer sur les bénéfices de l’année N-1.

Plan du site | Contact | annonce légale | expert-comptable | emprunt | Partenaires | Légal