Formation logiciel comptabilite

Bilan prévisionnel exemple prévisionnels

Le bilan prévisionnel d’une entreprise n’est pas un document comptable obligatoire mais un document de gestion qui s’impose :
- lors de la création d’une entreprise dans le cadre de la rédaction de son business plan,
- lors de la recherche d’un financement auprès d’une banque, d’une association (prêts d’honneur, prêts à la création d’entreprise...) ou d’un investisseur privé,
- à toutes les entreprises qui cherchent à anticiper les difficultés pour ne jamais les rencontrer : toute entreprise dans laquelle existe un service de contrôle de gestion établit chaque année, voire chaque mois, ses états financiers prévisionnels.

Comment établir un bilan prévisionnel ?

Données internes et bilan prévisionnel

Établir le bilan prévisionnel d’une entreprise consiste à deviner ce que sera son activité future et à en déduire l’évolution de son patrimoine. Pour une entreprise existante, les paramètres d’incertitudes sont nombreux :
- l’environnement économique,
- la progression du chiffre d’affaires et donc le montant des stocks,
- la délai de paiement des clients...

Cependant, le passé permet de construire des scénarii (optimiste, prudent, pessimiste) qui s’appuient sur des données internes relativement fiables (saisonnalité du chiffre d’affaires, délai de règlement moyen des clients, stock exprimé en jours de chiffre d’affaires, montant des dettes fiscales et sociales en fonction des rémunérations versées, du chiffre d’affaires...).

Concurrence et bilan prévisionnel

Lors de la création d’une entreprise, pour établir ses états financiers prévisionnels, le créateur d’entreprise devra s’appuyer sur ses connaissances du secteur d’activité sur lequel il souhaite trouver sa place, et donc sur son étude de marché.

S’il ne possède pas d’expérience au sein de ce secteur d’activité, il est évident qu’il lui manquera des informations financières capitales pour établir son business plan et ce manque de maîtrise du marché qu’il souhaite pénétrer l’empêchera certainement de convaincre un banquier de le soutenir dans son projet. En effet, s’il est relativement simple d’évaluer le coût des immobilisations nécessaires à son installation (et donc le montant des capitaux propres correspondants), il faut davantage de recul pour anticiper les besoins liés à l’exploitation.

A son expérience personnelle s’ajoute l’analyse des comptes de ses concurrents. Dans le cas d’une entreprise d’achat-vente, la valeur des stocks exprimée en jours de chiffre d’affaires (par exemple, dans la grande distribution, les stocks représentent 18 jours de chiffre d’affaires) devra être cohérente avec la moyenne du secteur. De la même façon, les délais de paiement clients sont statistiquement prévisibles, les dettes sociales sont souvent forfaitaires les deux premières années de vie d’une entreprise...

Bases de données

Les banques, qui collectent de l’information auprès de leurs clients, possèdent ces données.

Des études de marché les dévoilent parfois également.

On peut également interroger le greffe sur les comptes de sociétés concurrentes avant de se lancer.

Cohérence du bilan prévisionnel

Au total, établir un bilan prévisionnel demande, bien plus que des dons de voyance, une parfaite maîtrise de son activité et de son projet.
De plus, le bilan prévisionnel illustrera la cohérence financière de ce projet et le respect de quelques règles élémentaires de gestion :
- le besoin de fonds de roulement de l’entreprise (BFR) est-il financé et son augmentation (le BFR étant proportionnel au chiffre d’affaires) anticipée ?
- les ressources stables de l’entreprise sont-elles suffisantes pour financer les emplois stables ?
- les ressources stables sont-elles suffisantes pour couvrir les pertes des premiers exercices ou un démarrage plus lent que prévu de l’activité.

Exemple de bilan prévisionnel

Reprenons le bilan 2014 d’un site internet de vente en ligne d’articles de pêche analysé précédemment et intégrons ce bilan 2014 à l’historique des états financiers de cette entreprise.

Modèle de bilan prévisionnel

BILAN AU 31/12/2015-2016-2017
ACTIF PASSIF
2015 2016 2017 2015 2016 2017
Immobilisations Capitaux propres
Frais établissement 1.000€ 1.000€ 1.000€ Capital 20.000€ 20.000€ 30.000€
Fonds de commerce 0€ 0€ 0€ Réserves 0€ 0€ 0€
Site internet 12.000€ 12.000€ 12.000€ Réport à nouveau 0€ -7.000€ -15.000€
Aménagements 0€ 0€ 0€ Résultat -7.000€ -8.000€ 4.000€
Mobilier et informatique 6.000€ 5.000€ 4.000€
Total Immobilisations 19.000€ 18.000€ 17.000€ Total capitaux propres 13.000€ 5.000€ 19.000€
Créances et disponibilités Dettes
Stocks 8.000€ 10.000€ 14.000€ Emprunt bancaire 17.000€ 15.000€ 12.000€
Créances clients 2.000€ 4.000€ 8.000€ Emprunt OSEO 0€ 0€ 0€
Banque 6.000€ -2.000€ 1.000€ Emprunt M. X 0€ 0€ 0€
Caisse 0€ 0€ 0€ Dettes fournisseurs 3.000€ 8.000€ 7.000€
Dettes fiscales et sociales 2.000€ 2.000€ 2.000€
Total actif circulant 16.000€ 12.000€ 23.000€ Total dettes 22.000€ 25.000€ 21.000€
TOTAL ACTIF 35.000€ 30.000€ 40.000€ TOTAL PASSIF 35.000€ 30.000€ 40.000€

Commentaires bilan prévisionnel

Dans ce bilan prévisionnel, le gestionnaire anticipe :
- Une stabilité de ses immobilisations, et donc une diminution de leur valeur nette du fait des amortissements (voir la définition d’un amortissement).
- Une augmentation de son volume d’activité, et donc une hausse de son stock et de ses créances clients. Il résulte de cette augmentation de son BFR un besoin de financement , qui apparaît notamment à l’actif par une baisse de la trésorerie disponible de l’entreprise. Un découvert bancaire de 2.000 euros est même prévisible la seconde année. Ce découvert pourra être négocié avec la banque, ou bien être compensé par un apport de l’entrepreneur (apport en capital ou en compte courant).
- Les résultats déficitaires des deux prochaines années sont déterminés en équilibrant le bilan. Ils sont affectés en report à nouveau. On vérifie que les capitaux propres demeurent positifs, en notant que, la seconde année, ils seront inférieurs à la moitié du capital social.
- Les dettes fournisseurs augmentent en suivant la hausse de l’activité, et donc des achats et des stocks.
- L’emprunt diminue au fur et à mesure des remboursements et conformément à son plan de remboursement.


Autres articles sur ce thème

Analyse bilan et capital


Plan du site | Contact | annonce légale | expert-comptable | emprunt | Partenaires | Légal