Formation logiciel comptabilite

Mouvements de trésorerie entre comptes

Les opérations entre banque et caisse ont déjà été présentées dans nos premiers cours de comptabilité présentant les écritures sans TVA.

Aussi, pour illustrer ici les écritures de virements internes, nous retiendrons l’exemple de mouvements de fonds entre un compte courant et un compte livret entreprise.

Utilisation du compte 58 virements internes

Lorsqu’un flux de trésorerie affecte deux comptes de trésorerie d’une entreprise, il est imaginable de réunir dans la même écriture les deux comptes comptables de trésorerie correspondants.

Par exemple, lorsque des espèces sont prélevées sur le compte bancaire pour être déposées en caisse, on pourrait passer une écriture constituée des comptes :
- 53 caisse au débit : entrée de trésorerie dans la petite caisse, donc augmentation de son solde (toujours positif) inscrit à l’actif du bilan.
- 512 banque au crédit : sortie de trésorerie du compte bancaire, donc diminution du solde du compte inscrit à l’actif du bilan,

Mais une difficulté technique se pose : les écritures qui mouvementent la banque sont comptabilisées dans le journal de BANQUE, alors que les opérations réalisées en espèces sont regroupées dans le journal de CAISSE. Or il est impossible de passer une partie d’une écriture dans un journal et l’autre dans un second journal (tout journal devant être équilibré en permanence).

En conséquence, un compte de passage est utilisé dans chaque journal. Il s’agit du compte numéro 58 et intitulé "virements internes". Dans notre exemple précédent, il sert de contrepartie :
- au compte 512 banque dans le journal de BANQUE,
- au compte 53 caisse dans le journal de CAISSE.
Au final :
- chaque journal est équilibré,
- le solde du compte 58 virements internes est nul si l’on additionne tous les journaux (ce qui est fait automatiquement lors de l’édition d’un grand-livre, d’une balance ou d’états financiers).

Il faut souligne que le solde de ce compte de virements internes doit obligatoirement être égal à 0. C’est l’un des contrôles de base effectués à la clôture d’un exercice.

Écriture de virement de la banque vers le livret

L’ouverture d’un livret entreprise permet de dynamiser la gestion de la trésorerie d’une entreprise en offrant une réelle souplesse d’utilisation (avantage à mettre en avant alors que les taux d’intérêts sont incroyablement faibles).

L’écriture suivante enregistre une sortie de trésorerie du compte de banque (n°512) vers le livret entreprise (compte n°517). Le journal créé en comptabilité pour enregistrer les opérations sur le livret s’appelle "LIVRET".

Journal Numéro pièce Date pièce Numéro compte Libellé du compte Libellé de l’écriture Débit Crédit
LIVRET 005 03/04/2015 580000 Virements internes Virement depuis compte LCA 8.500,00
LIVRET 005 03/04/2015 517000 Livret Virement depuis compte LCA 8.500,00
BANQUE 04006 03/04/2015 512000 Banque Virement vers livret 8.500,00
BANQUE 04006 03/04/2015 580000 Virements internes Virement vers livret 8.500,00

Il faut remarquer que la numérotation des pièces de banque et de caisse n’est pas la même dans cet exemple :
- Les pièces de banque sont numérotées par une codification qui indique le numéro du mois puis une numérotation à 3 chiffres : ci-dessus la 6ème écriture du mois d’avril.
- Les pièces du livret suivent une numérotation séquentielle (de 1 à l’infini).

Concernant les pièces comptables à conserver :
- Le justificatif du virement bancaire est l’avis de virement correspondant (ou l’ordre de virement si aucun avis n’est envoyé par la banque) et il est à classer avec les autres pièces de banque.
- Ce même document est également la pièce qui justifie l’écriture comptabilisée dans le journal LIVRET. Aussi, une copie de cette pièce peut être insérée dans le classeur regroupant toutes les opérations constatées sur ce livret.

Comptabilisation du virement depuis le livret vers la banque

Une partie de la trésorerie placée sur le livret est retirée au mois d’octobre pour régler la CFE de l’entreprise.

Journal Numéro pièce Date pièce Numéro compte Libellé du compte Libellé de l’écriture Débit Crédit
BANQUE 10021 14/10/2015 512000 Banque Virement livret 2.500,00
BANQUE 10021 14/10/2015 580000 Virements internes Virement livret 2.500,00
LIVRET 005 14/10/2015 580000 Virements internes Virement vers compte LCA 2.500,00
LIVRET 009 14/10/2015 517000 Livret Virement vers compte LCA 2.500,00

Report des écritures

Les écritures précédentes sont à reporter uniquement dans le bilan de l’entreprise. En effet, il s’agit d’opérations de bilan, qui n’entraînent ni charges ni produits et ne modifient nullement le résultat de l’entreprise. Ces virements internes ne sont qu’un moyen de répartir différemment des actifs de l’entreprise entre les différents postes de son bilan, en l’occurrence entre ses différents comptes de trésorerie.

BILAN AU 31/12/15
ACTIF PASSIF
n° compte libellé compte montant n° compte libellé compte montant
512000 Banque - 8.500
+ 2.500
= - 6.000
120000 Résultat 0
517000 Livret + 8.500
- 2.500
= + 6.000
517000 Livret - 8.500
+ 8.500
- 2.500
+ 2.500
= 0

Autres articles sur ce thème

Comptabilisation des espèces de la caisse


Plan du site | Contact | annonce légale | expert-comptable | emprunt | Partenaires | Légal