Formation logiciel comptabilite

Opérations de financement

Les opérations de financement sont celles qui permettent à une entreprise de recevoir des liquidités.

Lors de la création d’une entreprise, le versement du capital de départ engendre la première écriture de financement à comptabiliser.

Ensuite, dans le cadre d’une entreprise individuelle, il s’agit notamment des apports de l’entrepreneur par le biais du compte de l’exploitant. Dans une société, les apports des associés sont comptabilisés via leur compte courant.

Mais un établissement financier peut également accorder un prêt à l’entreprise. Le déblocage de cet emprunt entraîne une augmentation de la trésorerie de l’entreprise.
Ensuite, chaque mois, le remboursement de l’emprunt et le versement de mensualités à la banque génère à l’inverse des sorties de trésorerie.

Il en est de même lorsque la société rembourse les comptes courants de ses associés ou que l’entrepreneur individuel prélève sur la trésorerie de l’entreprise sa rémunération.

LIENS COMMERCIAUX

ARTICLES DU DOSSIER

Ecriture d’apport en capital

Les apports initiaux des associés d’une société ou de l’entrepreneur individuel sont comptabilisés dans les capitaux propres de l’entreprise, constatant une dette de celle-ci envers ses propriétaires.

 > suite

Ecriture comptable emprunt

Lors de la souscription d’un emprunt, une entreprise doit constater une dette envers un établissement financier en contrepartie du versement du capital emprunté. Ensuite, chaque mensualité doit être comptabilisée dans le journal comptable de l’entreprise.

 > suite

Compte de l’exploitant

Le compte de l’exploitant est utilisé dans une entreprise individuelle où les résultats sont soumis à l’impôt indépendamment des prélèvements de trésorerie de l’entrepreneur pour se rémunérer. Ces mouvements de trésorerie sont comptabilisés dans le compte 108000 compte de l’exploitant.

 > suite

Comptabiliser produits financiers

En contrepartie d’une entrée de trésorerie (dans le cas d’une comptabilité sur les encaissements comme généralement en SCI), un produit financier est enregistré dans un compte 76.

 > suite

Coup accordéon

Pour que le capital conserve une signification, le législateur prévoit que les capitaux propres (comprenant les pertes comptables) ne peuvent devenir inférieurs à la moitié de ce capital. Aussi, le coup d’accordéon est un moyen de remédier à cette situation, en réduisant le capital du montant des pertes, puis en prévoyant ensuite de nouveaux apports afin de continuer à financer les croissance de l’activité.

 > suite
Plan du site | Contact | annonce légale | expert-comptable | emprunt | Partenaires | Légal